Présentation de mon Artjournal de l’année 2020. C’est à la fois un carnet artistique et un recueil de citations qui m’accompagne désormais au quotidien. C’est une activité qui m’apaise et nourrit ma démarche artistique. Il s’agit ici de vous présenter quelques exemples, mes pages préférées et les plus représentatives, et de vous proposez quelques conseils.

 

1. Les bienfaits d’un Artjournal
2. De quoi le constituer ?
3. Ma méthode pour faire un Artjournal-recueil de citations
4. La place du Artjournalling dans ma démarche artistique
artjournal recueil de citations
artjournal 2020 coverpage
artjournal quotes recueil de citations ray bradbury
artjournal quotes recueil de citations
artjournal quotes recueil de citations voyage
artjournal quotes recueil de citations proverbe corréen misaeng
artjournal quotes recueil de citations
artjournal quotes recueil de citations confucius
artjournal quotes recueil de citations
artjournal quotes recueil de citations

1. Les bienfaits d'un Artjournal

Cet outil et activité artistique possède de nombreuses vertus et apporte de multiples bienfaits. Il permet :

  • > D’évacuer le stress après une dure journée de labeur : c’est un véritable moment de détente (tout en restant actif, sans sombrer dans la passivité des écrans)
  • > De s’exprimer librement (dans une forme alternative à celle du journal intime)* il s’agit d’une activité de création spontanée dans laquelle notre imagination et notre inconscient peuvent s’extérioriser.
  • > De nourrir sa créativité, cultiver ses sources d’inspiration
  • > De nourrir sa spiritualité, faire de la méditation
  • > De prendre du temps pour soi, de se reconnecter à son moi profond et au moment présent

L'”artournalling” est une activité simple, spontanée, accessible à tous. Que l’on soit bon ou pas en dessin n’est pas la question : l’essentiel est de sentir sa créativité et d’avoir envie d’exploiter ce potentiel. Les maîtres mots sont : PLAISIR, SPONTANEITE, DETENTE. Il suffit de se laisser porter par l’activité en elle-même. Qui sait jusqu’où ce chemin vous emmènera ?

(*) Il existe d’ailleurs une méthode thérapeutique spécifique développée par Anne-Marie Jobin appelé Journal Créatif® mais c’est aussi à cause de ce copyright que je suis contrainte d’utiliser le terme générique anglais « artjournal »

2. De quoi constituer son Artjournal ?

Il existe des manières diverses et varier de constituer son Artjournal. Pour ma part, j’ai choisi de le remplir avec des citations à méditer, c’est une anthologie personnalisée des citations qui me parlent, qui me font philosopher, qui m’apaise, et que j’ai envie d’illustrer pour les approprier de sorte qu’elles m’accompagnent au quotidien. C’est pour moi un outil autant artistique que philosophique.

Le recueil de citations est, je trouve, un très bon moyen pour débuter, pour se lancer dans cette activité créative. Mais il existe plein d’autres manières de remplir son Artjournal. On peut s’inspirer du courant « Bullet Journal », des albums photos en scrapbooking, des journaux intimes, des recettes de cuisine, de la calligraphie… etc. Les possibilités sont infinies, et c’est ce qui fait à la fois la richesse et la simplicité de cet outil artistique.

Et la « méthode » décrite ci-dessous est loin d’être la seule et l’unique. Le terme de « méthode » est d’ailleurs un peu exagéré, il s’agit de ma façon de faire à moi.

3. Ma méthode pour faire un Artjournal – recueil de citations :

  • > J’aime aller fouiner dans les papeteries et les boutiques de loisirs créatifs, j’y choisi des carnets et des accessoires qui me plaisent à la vue et au toucher. Je collectionne les carnets, les livres de stickers, les livrets créatifs, …
  • > Je fouine un petit peu sur Pinterest pour récolter des images inspirantes (mais je recommande d’utiliser les réseaux sociaux toujours avec parcimonie).
  • > Je cherche et découpe des images ou des mots dans des magazines (ou sur des banques numériques d’images libres de droit)
  • > Je me constitue une boîte à outils (stylos, crayons de couleurs, colle…etc.) et surtout une « boîte à trésors »: je récolte des bouts de ficelles, des timbres, des fleurs séchées, des rubans, des coquillages, des images, des tissus à motifs, des vieux papiers cadeaux, des autocollants, des washitape … Il s’agit de collectionner des images, des couleurs et des matières
  • > Je récolte (et classe) des citations inspirantes (que je note dans un carnet moins artistique, qui me sert en quelque sorte de brouillon) : que j’ai découvert et puisé dans des livres, sur internet, dans des films ou séries, ou en écoutant des chansons.
  • > Lorsque je souhaite créer une nouvelle page, je consulte ce carnet, je le feuillette et essaye de sentir quelle(s) citation(s) là maintenant aujourd’hui correspond à mon état d’esprit, celle qui me fait du bien, qui résonne en moi lorsque je la lis
  • > Puis je sélectionne les images et accessoires de ma « boîte à trésors » qui correspondent à ce thème, à cette citation, à cet auteur, et je recherche un assemblage harmonieux

4. La place du Artjournalling dans ma démarche artistique

A vrai dire, je m’y suis mise récemment, j’ai commencé cette année, en janvier 2020. Je n’étais d’ailleurs pas très assidue au début… Puis j’ai repris ce projet – en parallèle de mes Compozias – et m’y consacre désormais de façon plus régulière. Sans que ça en devienne pour autant un « challenge » ou un impératif quotidien. Je le fais lorsque j’en ressens le besoin et l’envie.

Mes travaux de compositions habituels sont des œuvres de grande ampleur en termes de travail : j’illustre des sujets littéraires ou mythologiques (Jules Verne, la mythologie égyptienne, l’Odyssée…) à partir de lectures et de recherches documentaires. Ce sont des illustrations qui me demandent plusieurs mois de travail, et qui ne s’inscrivent pas du tout dans le registre de la spontanéité.

Tandis que cette activité dite d’« artjournalling » me permet d’exercer ma créativité de façon plus libre, plus impulsive. Je suis d’ailleurs quelqu’un qui a besoin d’apprendre à méditer et à lâcher-prise, ce qui est très difficile pour moi. Mais cette activité me correspond très bien, me procure beaucoup de bien-être et m’aide à m’ancrer dans le présent. Je la recommande vivement à toutes les personnes qui (comme moi) trouvent les exercices de respiration inaccessibles. Pour réussir à méditer il est parfois nécessaire de recourir à un outil médiateur, l’Artjournal en est un très efficace.

J’ai d’ailleurs remarqué que cette activité annexe à mes Compozias y participent quand même : elle nourrit mon inspiration et mon envie de continuer à explorer des sujets littéraires et mythologiques. Celui-ci est de l’année 2020. Il en viendra surement d’autres.